Musique

« 2 Systèmes Solaires », le nouvel album de Delphine Coutant

Musicienne, poétesse, auteure et compositrice Delphine Coutant, est une artiste complète de musique française. Elle compose, arrange et interprète. Après « La Nuit Philharmonique », elle présente un nouveau double album « 2 Systèmes Solaires ». Harmonieux, délicat, l’orchestration est bien menée. Sortie digitale le 2 décembre 2022. Sortie physique le  3 février 2023, chez L’autre distribution.

Pour la réalisation de ce sixième album, enregistré avec un octuor à cordes, elle a appris pendant quatre ans l’orchestration et les arrangements.
Le premier extrait s’intitule « La galaxie du sculpteur ».
Son rapport à la nature est très fort, elle s’inspire depuis longtemps de celle-ci, des éléments, des sables, de l’eau…

Interview: Delphine Coutant

-Violoniste de formation, quand avez-vous commencé à vous lancer pleinement dans la musique ?

DC: Je suis devenue musicienne professionnelle sans m’en rendre compte. J’ai été recrutée par une compagnie de théâtre comme violoniste. Nous avons fait de nombreuses scènes et tournées. J’ai réalisé que je pouvais en vivre et devenir intermittente du spectacle. La deuxième étape est un sentiment personnel, je me suis aperçue que je ne pouvais pas être au service des projets des autres. J’ai ainsi arrêté tous mes projets pour me concentrer pendant un an à l’écriture, à la composition, aux arrangements et créer mes premières œuvres. J’évoluais dans le domaine de la chanson. Avec l’association les Martins pêcheurs, basée à St Nazaire, j’ai enregistré mon premier album, « Alouette ». Il m’a permis d’être sélectionnée pour participer au Printemps de Bourges.

-Vous possédez plusieurs cordes à votre arc, du chant au piano, de la direction artistique aux arrangements. Quel est votre moteur?


DC: J’aurais pu me lancer dans un autre domaine artistique, comme la poésie, les arts plastiques, le théâtre. J’ai été vers la musique car j’avais un outil. Mes parents m’avaient inscrite dans une école de musique où j’ai appris le violon. Cela m’a facilité les choses pour évoluer dans ce domaine.
Pour la création d’un album, mon moteur est le sujet. J’ai besoin de trouver quelque chose de fort, un thème à creuser qui va me faire grandir, rencontrer de nouvelles personnes et apprendre de nouvelles choses. Pour ce sujet, le système solaire, je n’avais pas beaucoup d’êtres vivants et pas grand chose à dire. Je suis partie sur l’idée de faire parler les roches et les cailloux. A partir de là, j’ai rencontré beaucoup de gens qui travaillent sur les roches, les planètes. J’ai été en résidence dans un laboratoire. J’ai interrogé les chercheurs et écouté les mots spécifiques qu’ils employaient et dont je me suis inspirée.

-Pour cet album vous vous êtes beaucoup investie? Quel a été le point de création et qu’elles ont été les étapes?


DC: J’ai fait quatre ans d’étude musicale, d’orchestration. J’ai étudié toutes les façons d’écrire de la musique.
Pour la création, l’idée part d’une image, d’un mot. Ensuite, je fais beaucoup de recherches et de lectures autour de ce sujet. J’ai pris par exemple l’image de la Fleur de Pierre, qui n’est pas un caillou mais une plante. Je suis allée au Planétarium pour voir différentes projections. J’ai été reçue dans les réserves du Museum d’Histoire Naturelle. Je me suis interrogée,  » qu’est-ce qui va me toucher pour en faire de la poésie, de la musique ? » Il est important pour moi d’être aussi compositrice et arrangeuse. Je souhaitais que le sujet s’entende aussi dans les sons, dans les instruments. Par exemple, les « pizz » de violon lorsque l’on tire sur les cordes sont comme des petits scintillements, des cristaux qui brillent au soleil. J’ai parfois demandé aux instruments à cordes de ne pas du tout vibrer car cela m’évoquait  plus la glace dans mon manteau d’hiver. Un scénographe et un décorateur ont travaillé sur ce projet pour la scène, pour le développement visuel de cet univers.

-Votre univers est-il comme votre musique harmonie, voyage, recherche instrumentale, joyeuse, mélancolique, festive au sens de cirque? Autant de caractéristiques qui se retrouvent dans « Galaxie »,….


DC: Je suis animée de tout cela dans ma vie. J’ai cette chance de pouvoir créer. Si je n’avais pas tout cela, la mélancolie prendrait le dessus; quelque chose que je porte aussi et qui apparait donc dans mes chansons. Je suis résolument décidée à être la plus joyeuse dans ma vie. Les deux émotions, la mélancolie et la joie, cohabitent. Il y a quelque chose de très humain, de vivant, exactement ce que j’attendais lorsque j’ai fait toutes mes recherches. Ainsi, nous avons enregistré l’album tous ensemble, comme sur une scène, avec toutes les émotions qui nous traversent. Le moment a été pour nous chaleureux et l’on ressent ce côté très humain dans l’album.

-Quels sont vos projets ?


DC: Nous jouerons avec le octuor, quatuor à cordes, à Nantes, à la salle Paul Fort, avec l’association la Bouche d’air,  le 15 décembre 2022. Je serai au chant et au piano.
En janvier 2023, nous jouerons à Soteville-lès-Rouen.
Je présenterai aussi des concerts satellites. J’ai eu beaucoup de plaisir à rencontrer les différents chercheurs et je leur ai proposé de participer au concert avec moi. Il est ainsi possible de faire des liens entre les différents domaines. Des dates sont prévues à Paris et en région parisienne où je jouerai avec un piano flottant.

« 2 Systèmes Solaires »
Delphine Coutant

Sortie le 3 février 2023, chez L’autre distribution

Concerts de sortie d’album en Octuor:

2 décembre 2022 : La Loge, Scènes de Pays, Beaupréau (49)

15 décembre 2022 : La Bouche d’Air, Nantes (44)

13 janvier 2023 : Le Trianon Transatlantique, Sotteville-lès-Rouen (76)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :