Musique

« Tennis Revers », le premier EP de Mâle

Mâle, nom du groupe de musique de Julie, chanteuse, compositrice, auteur et interprète, anciennement ex-membre du groupe avignonnais Le SuperHomard, se lance en solo avec le single « Tennis Revers », tiré de l’EP éponyme. Sortie le mars 2021.

Mâle, un nom original pour une fille déterminée, intuitive et volontaire. Il est un contre pied à son expérience en solo en tant que femme. Peut-être la part de masculinité de son projet.

Qualifiée de musique pop, le genre que défend Julie mêle des rythmes forts et un éventail d’émotions. Sa voix douce et sensuelle montre force et caractère.

A travers ses textes, elle évoque l’envie de s’émanciper et dépeint une femme différente, épanouie, libre.

La chanteuse participe à Front girl du duo pop Loheem et au festival This is not a love song en 2018.

Elle a participé à différents évènements dont le Festival avec le Temps, à Marseille, en 2019, a fait la première partie de The Avener, à Nîmes, en 2019, et la présentation de M.A.N.U showcase à Nîmes, en 2020.

Avec la sortie de ce nouvel EP, Julie montre sa détermination et propose une musique pop des plus convaincante et touchante. Le clip « Tennis Revers » est réalisé par Seb Houis avec la collaboration de Benoit Pithon. L’annonce de celui-ci est un premier pas qui mènera à la sortie prochaine d’un album.

A venir, sa participation aux Inouïs au Printemps de Bourges, où certains solos ont été sélectionnés, dont Mâle.

Interview : Julie (Groupe Mâle)

-Quel déclic vous a poussé à vous lancer pleinement dans la musique ?

Julie : J’ai commencé l’écriture de Mâle lorsque j’étais encore avec le groupe Le SuperHomard, poussée par une envie de faire des choses pour moi, sans être seulement interprète mais aussi auteur, compositrice. Lorsque le groupe s’est arrêté, je me suis lancée pleinement.

En 2010, alors que je vivais à Paris, j’ai signé avec le label Universal Music.  A l’époque, j’ai sorti un maxi single, avec un projet en solo intitulé « Loheem ». Cette aventure avec ce gros label était très bien, une chance était donnée aux jeunes musiciens. Je me suis prouvé que je pouvais en faire mon métier. En 2012, j’ai quitté la capitale pour la province. A ce moment là, j’ai rencontré des musiciens professionnels, j’ai travaillé avec des salles de spectacle, après le SuperHomard. Le projet Mâle est accompagné par des salles de concert, notamment à Nîmes. Je constate aujourd’hui que j’ai plus travaillé en province qu’à Paris. Avec le groupe SuperHomard, nous avions participé à de nombreux festivals, donné des concerts sur différentes scènes, fait des premières parties. Il y a plus de difficultés à Paris. J’y reviendrai prochainement car c’est un passage incontournable pour la musique. La période est pour l’instant très floue par rapport aux tournées, aux concerts.

-Vos influences musicales sont certaines, quelles sont-elles ? Ont-elles été déterminantes pour le genre musical auquel vous appartenez aujourd’hui, pop rock ?

J : Lorsque j’étais adolescente, j’écoutais beaucoup Radiohead, un rock assez mélancolique. Je composais dans ce style là, avec ma guitare. Je me suis vite détachée de tout cela. J’ai toujours eu beaucoup d’affinités avec la variété française, avec Charles Aznavour, France Gall. J’apprécie énormément ce genre d’artistes. Je me nourrie autant de musique indie que de musique populaire, des artistes comme PJ Harvey, Shanon Wright qui m’ont vraiment marquée et m’ont donné envie d’être une femme sur scène. Aujourd’hui, je m’intéresse beaucoup au rap français avec des artistes comme Zed Yun Pavarotti dont la musique et les textes sont vraiment intéressants. J’ai une culture éclectique. J’écoute des styles différents, même du métal. Dans l’EP, j’ai voulu mettre toutes ces influences, pop des années 80, variété française, chansons françaises, électro, pop rock. Il y a vraiment des sons et des styles que j’aime qui n’appartiennent pas forcément les uns aux autres.

-« Tennis revers » est un premier EP, quels ont été les étapes de création ? L’écriture, le message ? Est-ce au sens d’une revanche, d’un encouragement pour toutes les femmes aujourd’hui ?

J : Il y a une certaine idée de revanche avec quelques nuances, sans que cela soit trop négatif. Se relever d’une situation difficile en tant que femme. Il faut être forte, encore plus aujourd’hui, être honnête avec soi même et se relever. Apprendre de toutes ses erreurs, du passé qui peut être tumultueux. Dans le titre « Tennis Revers », j’ai voulu communiquer ce message de force et d’encouragement, se relever quoi qu’il arrive, un clin d’œil après une rupture. S’il y a une cassure, il ne faut pas regretter, simplement se relever. J’ai introduit aussi la notion de provocation. Provoquer les choses et provoquer certaines personnes. Pour avancer, il faut se voir d’une bonne façon et positiver. Un projet solo demande de se faire violence et d’avoir confiance en soi. Les textes que j’ai écrits pourraient être extraits de mon journal intime. J’ai une écriture intuitive et spontanée. Je peux aussi aller dans le fantasmé. J’ai envie que mes textes puissent parler à d’autres personnes et leur apporter quelque chose, une des plus belles choses dans la musique.

-Envisagez-vous prochainement la sortie de l’album ? Vos projets ?

J : Pour l’instant, je viens de sortir cet EP. Je me projette tranquillement, heureuse d’être sélectionnée aux Inouïs du Printemps de Bourges, région Occitanie. Je suis la seule femme participante parmi les cinq lauréats ; une force et une motivation.

Je pense plutôt à un deuxième EP, pas forcément un album. Pourquoi pas un EP avec un fil rouge, une histoire en continue sur six, huit titres, sûrement lié au dessin, avec des illustrations. Une sorte de roman graphique.

image.png

« Tennis Revers »

Mâle

Sortie le 26 mars 2021

Clip-vidéo ( 17 janvier 2021)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :