Art Mode

Bardula pour Moncler: une œuvre cinétique au croisement de l’art, de la mode et de l’architecture

La marque de vêtements et accessoires Moncler a fait appel aux architectes Gilles & Boissier qui réalisent toute l’architecture d’intérieur des boutiques. Ils ont eux-mêmes sollicité le duo d’artistes Bardula pour la réalisation d’oeuvres d’art sur mesure compris dans le concept. Les oeuvres se trouvent dans quatre grandes villes : New York, Stockholm, Moscou, Mexico. Des œuvres lumineuses, réalisées depuis 2016, sont installées dans les boutiques, selon leur configuration.

Le duo Bardula construit ses œuvres sur la base d’un cadre mathématique et géométrique, la forme et la réflection de la lumière. L’approche est constructive, avec une affinité particulière pour l’abstraction géométrique.
Depuis 2014, Bardula collabore avec les architectes d’intérieur Gilles & Boissier, notamment pour la réalisation d’une série de sculptures lumineuses cinétiques pour la collection d’art privée du Baccarat Hôtel à New York, avant de créer des installations lumineuses pour Moncler.
Une des œuvres lumineuses, « Alter Ego » ou sculpture luminocinétique, est installée à la boutique Moncler face au Kremlin, à Moscou. Celle de Stockholm, s’intitule « Renaissance I», de New York, « Solaris » et « Renaissance II» à Mexico. Le vêtement Moncler est centré dans une sphère placée dans un cube.
Un livre est sorti en 2021, « Bardula for Moncler ». Dans son art, Bardula met en avant deux points, l’espace et la lumière.

©Bardula Studio

Interview: Bardula

– Comment vous êtes-vous lancé dans ce domaine artistique ? Quand avez-vous créé ce duo artistique ?

B : Nous venons tous deux de formations différentes. L’un a fait les Beaux-Arts, spécialisé en orfèvrerie, à Anvers, l’autre des études d’architecture. J’ai réalisé des sculptures en métal et des bijoux pendant près de dix ans qui étaient entre art et design, avant de passer à la création d’œuvres plus abstraites. J’ai donc utilisé les techniques du métal que je connaissais, pour faire des tableaux en volume. A l’époque, je vivais encore à New York. En 2002, installée à Paris, nous nous sommes rencontrés et nous avons tout de suite partagé des moments de création, de conception de sculptures, de 3D,  impliqués tous deux dans nos spécialités respectives avant de créer le duo Bardula.

Avec Gilles & Boissier, architectes d’intérieur parisiens, nous avons fait ensemble notre première commande pour l‘Hôtel Baccarat à New York. L’un faisait la modélisation des œuvres, l’autre ponçait. Notre travail est devenu complémentaire. On réalisait des tableaux en volume, des œuvres lumineuses.

– Formes géométriques, mesures, dessins virtuels, votre approche est assez technique, géométrique. Comment l’expliqueriez-vous ? Votre travail depuis 2014 avec les architectes d’intérieur parisiens Gilles & Boissier avec qui vous avez réalisé de nombreux projets a-t-il un impact sur votre approche géométrique?     

B : Nous  avons du répondre à des contraintes techniques de taille pour ce projet Moncler, réalisé avec Gilles & Boissier. Mis à part cela, nous avions carte blanche. Il y a eu ensuite la validation de Moncler, avec plusieurs phases de rendus-photo réalistes.
La forme et la géométrie de ce travail pour Moncler est l’adaptation d’une sculpture que nous avions déjà réalisée. Nous avons adapté le concept de progression géométrique en métal. Nous avons remis ce projet en place avec le concept que Moncler nous a demandé. Le côté technique du langage d’architecte que nous connaissions a facilité la communication. Nous parlons le même langage avec Gilles & Boissier. Le rendu 3D est comme une photo, nous voyons exactement de quoi il s’agit.
Cette adaptation d’une oeuvre déjà créée pour Moncler était challenging. La dimension de l’oeuvre pour New York est gigantesque. Nous nous sommes fait aider par un fabricant spécialiste des oeuvres métalliques.

– Comment avez-vous envisagé cette collaboration avec la célèbre marque Moncler ? Que représente-t-elle pour vous ?

B : Un an après avoir terminé le projet pour Baccarat, qui impliquait la participation d’une dizaine d’artistes français autour du verre Harcourt, avec sa mise en valeur par une installation, Gilles & Boissier ont souhaité une entrée géométrique pour l’entrée du flagship Moncler à New York afin de contraster avec leur style français classique. Nous avons donc proposé quelque chose qui a été validé. Ce n’est pas tant Moncler qui nous a inspirés, mais la commande.

– Quelles sont les étapes de création ? Avez-vous d’abord travaillé sur le thème de la collection ? Comment avez-vous centré le vêtement, pièce à mettre en avant pour ce projet avec la marque?

B: Ce concept de structure géométrique avec une progression qui crée une forme, est basé sur l’oeuvre réalisée pour Baccarat. Les directeurs de Moncler avaient vu ce projet dans un livre sorti pour l’occasion. Ils ont imaginé que l’on pouvait mettre un autre objet dans une structure. Ils nous ont demandé de créer quelque chose de similaire pour leur marque. A partir de là, cette idée a démarré. Nous leur avons ensuite apporté à Milan cette structure en taille réelle de plus de 4 mètres. L’objet iconique de Moncler, la doudoune, était placée au centre. A chaque collection, le vêtement change. Nous avons construit la structure en tenant compte de ce paramètre important pour la mode. Le budget nous a permis de travailler avec des matières techniques de qualité. Le programme lumineux, par exemple, est différent à New York, Stockholm ou Mexico.

– Quelle est la portée, selon vous, de cet événement ?

B : Nous sommes très enthousiastes par rapport à cette réalisation. Il y aura peut-être d’autres villes, d’autres lieux et d’autres œuvres, cela dépend de Moncler. La situation sanitaire est toujours un peu compliquée. Chaque projet est une surprise. Ils font appel à des artistes selon leur besoin et leur créativité.

– Quels sont vos projets artistiques?

 B : Nous continuons toujours avec nos projets artistiques personnels. Nous réalisons des tableaux, des sculptures que nous exposons dans les galeries, dans les salons d’art.

Nous préparons actuellement plusieurs expositions, notamment dans une galerie parisienne spécialisée dans l’art optique, cinétique, abstrait et géométrique. Ce sera un solo show et une nouvelle collaboration.

Puis nous exposerons à Art Paris, avec la galerie Suisse La ligne, qui nous représente depuis 2015. Également dans nos autres galeries : en Allemagne, à Düsseldorf, en Italie à Paris. Nous devons penser aujourd’hui à la création de nouvelles oeuvres.

Bardula pour Moncler

http://www.bardula.com

Bardula Studio

Instagram : bardula_studio

http://www.moncler.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :