Guy Laroche, collection prêt-à-porter femme, printemps-été 2020

received_2413233712233597.jpeg

@Photo, Maya Vidon, Guy Laroche, collection SS20

La maison de couture Guy Laroche, caractérisée par l’élégance et la féminité, a présenté sa collection printemps-été 2020, au Pavillon Vendôme, dans un décor sobre et chic.

Richard René, qui a connu les maisons Hermès et surtout Jean-Paul Gaultier où il a travaillé pour la haute- couture comme sur le prêt-à-porter, est le directeur artistique de la maison Guy Laroche depuis 2017.

Il reprend avec finesse et délicatesse, les principales caractéristiques de la maison.

Adepte du noir et blanc, Guy Laroche était un couturier précurseur, et sa marque est devenue symbole de luxe et de liberté.

La liberté est justement un des thèmes central de cette collection. La femme est libre et féminine. L’homme est remis au goût du jour.

Le piano live a rythmé la marche des différents mannequins. Sobriété et élégance, le décor particulier ajoute à l’univers que souhaite véhiculer le designer par rapport au thème choisi pour cette collection. Il s’agit de la femme, de la liberté, de la féminité. Transparence, apparence de parties du corps, des ouvertures, on voit des robes asymétriques mettant les formes en valeur, des épaules dénudées et des shorts courts. La collection est moderne et créative. Le logo Guy Laroche, est inscrit sur des tissus de couleur beige et marron sur les vêtements et accessoires.

Le créateur s’est inspiré pour cette collection du film « Mme Claude », sorti en 1977, est une directrice de « call girls». Un thème étonnant où le personnage féminin séduit.

 

@Collection printemps-été 2020

Interview, René Richard

-Comment avez-vous construit cette collection ?

RR : Je suis parti d’un extrait de film, de Mme Claude, film français des années 70, plutôt 77, dans lequel Françoise Fabian joue Mme Claude. Guy Laroche avait habillé tout le film. On y voit Françoise Fabian entrer dans la boutique de l’avenue Montaigne. Le logo était imprimé sur la moquette. Je l’ai repris pour cette collection. Je l’ai agrandi et mis sur du néoprène, de la soie, des matières d’aujourd’hui. Puis, j’ai voulu tisser un fil d’histoire de cette époque là, où l’on avait plus de liberté. J’ai mis en avant l’imprimé avec les billets de 500, qui représentaient beaucoup d’argent, moins maintenant. J’ai cherché à mélanger toutes ces époques et les faire venir jusqu’à aujourd’hui. Finalement, le résultat donne quelque chose d’assez futuriste.

-Quelle image de la femme souhaitez-vous véhiculer ?

RR : Une femme qui fait ce qu’elle veut, libre de son corps et de ses pensées. La femme d’aujourd’hui a besoin de liberté et non d’agressivité. Il ne faut pas confondre. Lorsque je rends hommage à ces filles qui ont bien voulu travailler avec leur corps, sans contrainte.

Guy Laroche

Collection printemps-été 2020



Catégories :Culture, Mode

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :