Musique

« Vis-moi », le nouvel album de La Bronze

Musicienne pluridisciplinaire, franco- maroco-canadienne, autrice, compositrice et comédienne, de son vrai nom Nadia Essadiqi, présente le nouveau titre-clip « L’habitude de mourir », extrait de son dernier album « Vis-moi ». Sortie de l’album le 18 mars 2022, chez le label Aufiogram/ The Auchard.

Nadia a commencé sa carrière musicale sous le nom de La Bronze en 2014.
Elle chante en français, en anglais, en arabe et en espagnol.
Classée dans le genre pop électro, sa musique est faite de voix et d’instruments.
Un premier album, La Bronze, est sorti en 2014.
Une reprise en 2015 de « Formidable » de Stromae, en arabe, la propulse au devant de la scène. Elle se produit dans le monde entier.
L’album « Les Corps infinis » est sorti en 2017 et l’EP « La Chute de Sparte », bande sonore du film du même nom, en 2018. La Bronze collabore avec Ben Mazué sur son dernier album « Les Femmes idéales », pour les titres « Let Me » et « J’arrive ».
Le  single « Vous » est sorti en 2019.
En 2021, Nadia a  joué dans la  série télévisée policière québécoise, « Doute raisonnable »et bien d’autres séries. Aussi animatrice, elle a marqué les esprits dans la série : Jeunesse arabe, Yallah! (TV5).
Ce nouvel album parle de l’expérience humaine, de la fragilité, de la quête de la lumière, des déceptions.
Deux titres phares, « Briller » et « L’habitude de mourir », reprennent le thème de l’échec dans les relations amoureuses, avec des mots percutants. Les images du clip-vidéo où elle incarne ce personnage plein de désillusions au côté du danseur Nico Archambault sont touchantes.
Les textes sont intimes. La Bronze fait de la musique avec sincérité et envie.

©La Bronze, Adrien Villagomez

Interview : La Bronze


-Comment vous êtes vous lancée pleinement dans la musique avec une carrière oscillant entre comédie et musique ?


N: J’ai commencé à faire de la musique en jouant dans des groupes de percussions. Chanter était aussi pour moi très important mais je n’osais pas le faire. J’avais pourtant l’exemple de mes grandes soeurs. Une anecdote, ma participation au « souper spaghettis », au Québec, rituel assez populaire là-bas, pour récolter des fonds, m’a permis de chanter pour la première fois en public. J’avais six ans à l’époque et j’étais très timide. Je ne pensais pas pleurer mais je me suis effondrée. Plus tard, j’ai continué la musique en jouant dans des groupes de percussions, composés de musiciens faisant partie de la scène plus large, rock, électro…Je fréquentais les groupes et les musiciens de la scène émergente montréalaise. Ce qui m’a donné envie de monter mon propre projet et de créer La Bronze.
‌La comédie fait aussi partie de mes activités. J’ai commencé à 16 ans, à jouer dans une série au Québec, « Science.com« . Je n’ai jamais arrêté depuis. La musique a pris beaucoup de place dans ma vie. Le fait d’être actrice fait énormément partie de moi, de mon identité. J’y mets beaucoup de cœur. La musique est presque comme un prétexte pour interpréter. Lorsque je chante, je le vis vraiment.

-Dans quel genre musical vous situez-vous ?


N: Je dirai que le genre musical est pop électro. Il y a des sons organiques électros qui sont générés par des samples à l’ordinateur qui eux ont été faits avec de vrais instruments. Quelques titres, sur cet album, ont été faits avec des percussions, avec de vrais instruments. La plupart des drums sont des sons électros. Par exemple, dans la chanson « Sois Ferme », le hayat, la partie du drum qui fait le son aigu, a été fait par des coquilles d’huîtres que l’on a frappées ensemble et que l’on a enregistrées.

-Quelles sont vos références, vos rencontres marquantes, d’autant que vous avez réalisé des duos et des collaborations avec des artistes tels que le rappeur Ryms?


N: Oui, j’ai réalisé un duo avec le rappeur Ryms, pour le titre « Astre ».
Un des titres de l’album a été fait avec un grand rappeur marocain, Lemoutchou ou Mobydick. « Eau et adieu », autre titre est fait avec la chanteuse Gabrielle Shonk et la rappeuse Sarahmee; un duo avec Deadmazuic.Les duos me plaisent énormément car je partage mon univers avec un autre artiste que j’apprécie. Lorsque cela vient du coeur, la rencontre de deux voix donne quelque chose d’unique.


– Amour déchu, déception, histoires singulières, autant de thèmes font partie de vos chansons, dont le dernier titre, « L’habitude de mourir ». Ou trouvez-vous l’inspiration?


N: Je trouve l’inspiration dans ce que j’observe autour de moi, dans ce que je vis, ce que je vois. Ce sont des thèmes récurrents pour notre génération, comme les amours déchus, voués à l’échec mais dans lesquels nous plongeons tout de même. Je m’intéresse à l’expérience humaine, dans tout ce qu’elle implique, dans ce qu’elle a de beau et de moins beau. Il y a des parts d’ombres, d’où le titre « L’habitude de mourir ». En général, nous grandissons à travers ces expériences. Il faut y plonger pour en sortir grandi.

©La Bronze, « L’habitude de mourir », clip-vidéo


-Comment avez-vous envisagé le clip vidéo du titre si révélateur du texte, empreint d’émotions ?


N: Dans ce clip-vidéo, je suis au côté du danseur Nico Archambault. La chorégraphie est réalisée par sa femme, Wynn Holmes. Elle fait aussi celle de mon spectacle qui sera pour l’instant produit seulement au Québec. Nous avons réfléchi ensemble à l’organisation de ce clip-vidéo, quelle image mettre sur ces mots? C’est un travail en commun, entre le réalisateur, le danseur, la chorégraphe et moi. Nous avons trouvé une idée forte: prendre deux individus qui s’aiment et qui vont passer les derniers moments ensemble avant la fin du monde, dans une maison recluse, loin de tout.


– Quels sont vos projets ? Dates, concerts, tournées…


N: De nombreuses dates sont prévues mais je ne peux pas encore les annoncer; à voir sur le site un peu plus tard. En tant qu’actrice, j’ai aussi des projets, un festival de lecture de théâtre, « Le jamais lu », à Montréal. Également, je jouerai dans le prochain court-métrage de Junn Chif.
Je me concentre sur la sortie de l’album. Aussi, je serai en concert au festival Bise, à Nantes, en 2023.

« Vis-moi »

La Bronze

Sortie de l’album le 18 mars 2022

Label Aufiogram/ The Auchard.

Titres clips: « L’habitude de mourir », « Vis- moi »

Sur Youtube

www.labronze.ca

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :