Culture Photographie

Peter Beard, œuvres graphiques et photographiques

@Self Portrait, Peter Beard

Peter Beard, photographe américain incontournable de notre temps, artiste pionnier contemporain, écrivain et documentariste, laisse derrière lui une œuvre chargée d’histoire et de style. Les siens, la nature, la féminité, le corps humain, les animaux sauvages, l’Afrique, la nature sauvage et les clichés fameux de personnalités, la plage de Montauk. Son œuvre photographique est centrée autour de ses rencontres et de ses voyages.

Noir et blanc ou couleurs, son style photographique a toujours été des plus tendances, privilégiant le cadre, la forme et le contenu mis en valeur par des prises instantanées. Il transformait des images documentaires d’Afrique en collage mêlant dessin, texte et peinture.

Le paysage africain l’a longtemps inspiré. Au cours de nombreux voyages, il effectuait des reportages vidéo et des photos. Le Kenya l’a marqué, lieu où il avait choisi de s’installer, pour quelques années. Les animaux fétiches de son univers : les éléphants, les girafes, les crocodiles, les hippopotames.

Un premier livre photographique est sorti en 1965 « The End of the Game ». Puis « Zara’s tales » et bien d’autres avant d’être édité par les éditions Taschen, en 2006, « Peter Beard ».

Amitiés et collaborations avec de nombreux artistes à New York, Andy Warhol, Francis Bacon, Thruman Capote, ont été porteuses autant dans sa vie artistique que dans sa vie privée. Des expositions ont eu lieu dont une importante au Centre National de la photographie (1977). Il a réalisé ensuite de nombreux travaux photographiques et documentaires pour la ABC. Dans sa galerie du quartier de Manhattan, Soho. Ses œuvres apparaissent sur chaque mur, témoignage d’une vie chargée d’histoires, d’aventures, de découvertes, de passions et d’interrogations.

C’est à Montauk, à Long Island que Peter Beard nous a quittés 19 avril 2020, laissant derrière lui une œuvre riche et passionnante.

@Taschen, Peter Beard, 2020

Livres photographiques

The End of the Game, Viking Press, New York, 1965.

Eyelids of Morning – The Mingled Destinies of Crocodyles and Men, New York Graphic Society, New York, 1973.

The Adventures and MisAdventures of Peter Beard in Africa, texte de Jon Bowermaster, 1974.

Longing for Darkness – Kamante’s Tales from Out of Africa, Harcourt Brace, New York, 1975.

The End of the Game : Last Word from Paradise, textes de Joseph Murumbi et Richard M. Laws, Doubleday and Co., New York, 1977.

The Art of the Masaï, texte de Gilles Turle, Alfred A. Knopf, New York, 1992.

From a Dead Man’s Wallet: Confessions of a Bookmaker, Libro Port Publishing Co., Tokyo, 1993.

Fifty Years of Portraits, texte de Anthony Haden-Guest, Arena Éditions, Santa Fe, 1999.

Zara’s Tales : From Hog Ranch – Perilous Escapades in Equatorial Africa, Alfred A. Knopf, New York, 2004.

PB, textes de Owen Edwards et Steven M. L. Aronson, Taschen, Los Angeles, 2006.

ei
@Peter Beard photographed in his Montauk house in 1981, by Ron Galella

A.Galerie, hommage, tirage des photographes: Marc Seligern, Ron Galella

4 rue Leonce Reynaud, 75016 Paris

Site à consulter : www.a-galerie.fr

Peter Beard studio, gallery

476 Broome St

New York, NY 10013

b/t Greene St et Wooster St

Soho

www.peterbeard.com

(1 commentaire)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :